Mon défi : écrire tous mes articles en japonais pendant 3 mois

 

écrire japonais

 

J’apprends le japonais depuis maintenant deux ans et demi, et il faut avouer que j’ai la sensation d’avoir atteint un palier. J’ai un niveau correct dans cette langue, je suis assez familier avec la grammaire, possède un vocabulaire plutôt varié et parle assez fluidement. Mais malgré cela, je sens que mon niveau stagne, et il m’arrive encore de traduire mentalement en français.

Et je pense qu’il s’agit de notre pire ennemi quand on veut progresser dans une langue. Non seulement on en perd toute la saveur et la particularité, mais en plus, on a constamment cette (affreuse) sensation d’avoir un mauvais niveau.

Évidemment, vu la complexité de la grammaire nippone et son éloignement radical de la grammaire française (tu peux cliquer ici pour t’en convaincre), je reste indulgent avec moi. Cependant, je suis convaincu (et je pense que toi aussi) que ce problème vient moins de la difficulté de la langue que d’un manque d’immersion dans cette dernière. Il est bon d’avoir de la régularité dans ses apprentissages et ses études théoriques de la langue, mais quand on veut franchir un certain seuil, s’en contenter ne suffit plus. D’ailleurs, beaucoup de bons principes pour apprendre une langue rejoignent ceux que je t’avais présentés dans cet article.

 

On dit alors souvent qu’il faut faire des choses qu’on aime dans la langue, afin de l’intégrer au mieux dans sa vie. Plusieurs mentionnent les séries, d’autres les livres pour enfants. Mais à vrai dire, les quelques séries que j’ai testées jusqu’ici ne me plaisaient pas, et j’ai lâché au bout du premier au deuxième épisode. Je pense qu’en se forçant à faire quelque chose qui ne nous intéresse pas, quand bien même ce serait dans une langue qu’on adore et qu’on veut apprendre, on fait peu d’efforts pour comprendre.

 

Pourquoi ce défi d’écrire mes articles en japonais ?

 

Je me suis donc davantage penché sur ce qui me plaisait pour trouver une autre méthode. Et comme dans un éclair de génie, l’idée de rédiger des articles en japonais m’est venue. Et en effet, qu’est-ce qui me plait plus qu’écrire des articles 😄 ? Après réflexion, j’ai conclu qu’une période de 3 mois, en prenant en compte la régularité et la taille de mes articles, était une bonne période pour espérer parler couramment la langue d’ici là.

Bien évidemment, je me doute que juste écrire les articles est insuffisant, et le défi peut sembler très ambitieux dit comme ça. Il faut prendre en compte le fait que j’ai déjà commencé le japonais depuis un certain temps, d’autant que je n’arrêterai pas les méthodes que j’utilise actuellement. Je suis également en train de chercher un correspondant japonais, ce qui montre que ce défi marque plus le début d’une phase d’« intensification » de mon apprentissage qu’autre chose.

 

Voici les bénéfices que je pense tirer de ce défi :

 

  1. Ne plus avoir aucune excuse pour pratiquer la langue. Comme la rédaction de mes articles fait partie de mon emploi du temps, ce sera une énorme occasion de pratiquer régulièrement.
  2. Retenir beaucoup mieux le vocabulaire. Les articles que je rédige sont logiquement sur des sujets qui m’intéressent, et je prends du plaisir à le faire, donc le contexte sera très favorable à l’apprentissage de nouveaux mots.
  3. Bien apprendre à penser en japonais, car je ne vais pas me contenter de traduire mes articles. Cela n’aurait aucun sens et ne me serait pas bénéfique. J’ai mis « écrire en japonais » car je ferai tout pour ne pas raisonner en français lors de la rédaction. C’est bien sûr difficile, et c’est là tout l’intérêt du défi. En bref, je vais carrément faire comme si je m’adressais à un lectorat japonais. (Bien sûr, j’écrirai aussi l’article en français ! Je le mettrai en japonais juste en dessous, et tu pourras le mettre sur Google Traduction si ça t’amuse. Même s’il ne faut pas trop s’y fier pour ce genre de langues, tu constateras peut-être des progrès au fil des articles…)

 

J’ai honnêtement du mal à définir les résultats que j’attends. Mais comme le fait d’écrire en japonais m’a déjà beaucoup aidé à progresser, je suis convaincu que faire ce défi va m’apporter énormément, et peut-être même éliminer beaucoup de difficultés que j’ai actuellement ! Voici donc l’objectif (peut-être fou, ou pas ?) que je me fixe : comprendre 80 à 90 % des conversations (tous domaines confondus) sans aucun problème, et avoir une maîtrise quasi parfaite de la grammaire japonaise.

Si je constate des progrès notables ou des difficultés, je t’en ferai part en bas de mes articles.

 

Quel est ton avis là-dessus ?

Je suis très curieux de savoir ce que tu en penses. Quelle que soit l’issue de mon défi, je pense que ce genre d’expériences est dans tous les cas très bénéfique. Si tu souhaites aussi apprendre une langue, je te conseille de faire un challenge de ce genre, afin de voir les progrès que t’aura permis de faire une telle immersion.

 

Enfin, connais-tu des japonophones ? Si c’est le cas, tu peux leur parler de ce défi et voir s’ils veulent le suivre, surtout si le sujet de mon site les intéresse ! Tu peux également me laisser un commentaire et t’inscrire à ma newsletter pour ne manquer la sortie d’aucun article et être au courant des actualités de Scolarité au top.

 

 

Je te remercie d’avance et à bientôt 😀 !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article a 12 commentaires

  1. Nicolas

    Whouaouuu, sacré défi Pablo, bravooo 👍
    Il me semble que c’est effectivement un excellent moyen d’apprendre, de manière très concrète

    1. Pablo

      Merci ! Je pense aussi que ce sera vraiment efficace, et j’espère que ça donnera beaucoup de motivation à certains pour tenter ce genre d’immersions dans la langue qui n’imposent pas de bouger de chez soi, haha.

  2. Nicolas

    Et bien à défaut d’attirer des japonnais sur ton blog… tu y attires ds Nicolas ! Personnellement j’ai toujours été attiré par la culture nippone mais c’est vrai que la barrière de la langue est un sacré frein. Du coup, joli défi Pablo !

    1. Pablo

      Super, merci de ton intérêt Nicolas ! Quel pays riche de culture et d’histoire, n’est-ce pas ! Je pense que ce défi va me faire franchir un grand palier, et surtout que je vais vraiment m’éclater à le faire ! 😁

  3. Isa

    BRAVO Pablo !!! Quel défi ! C’est tellement inspirant, merci,🙏 je vais suivre ton défi avec attention

    1. Pablo

      Merci !! J’espère que ça vous plaira tout autant que moi ! 🙂

  4. Domingos

    ouah! Tu as bien du courage!
    la langue me semble tellement hermétique vu de chez moi!
    j’adore, attention!
    En tous les cas je te souhaite la réussite! 3 mois c’est long à tenir comme cap!
    Ça me parle car je lance mon défi aujourd’hui aussi: écrire un abécédaire de la productivité d’ici fin aout, soit environ un article tous les deux jours, pour vulgariser et centraliser du savoir sur mon site penser-agile.com.
    c’est un peu plus court, 1 mois et demi environ, mais intense!
    bonne chance!

    1. Pablo

      Merci pour ton commentaire et tes encouragements ! Ton défi est aussi courageux, 1 article tous les 2 jours wow ! ^^
      J’irai jeter un oeil 🙂

  5. Valentine

    Quel défi ! (ne compte clairement pas sur moi pour te répondre en japonais !) Je me demande : cela n’est pas compliqué à mettre en page et taper avec un clavier azerty ?!

    1. Pablo

      Salut Valentine, en fait tu peux rajouter des claviers de langue dans Windows : c’est une technique utilisée pour ceux qui ont un clavier qwerty mais qui ont l’habitude d’écrire en azerty par exemple et qui passent en clavier américain.
      Avec le clavier japonais tu rentres les syllabes en rōmaji (alphabet latin) et il te propose les caractères japonais correspondant 🙂

  6. Patricia

    Wahou, super défi, Pablo. Je pense et je suis même persuader que tu vas faire d’énorme progrès en écrivant tous tes articles en japonnais. Je trouve cette langue très jolie aussi bien phonétiquement que visuellement à l’écrit et en même temps tellement difficile. Bon courage pour ce super défi. J’adore les défis et les challenges et celui la m’a l’air super stimulant. Super ingrédient pour réussir.

    1. Pablo

      Merci beaucoup Patricia 🙂 J’ai déjà débuté l’écriture de l’article et je m’éclate bien, même si il faut avouer que ça reste difficile et que je fais attention à ne pas trop traduire d’expressions françaises haha. Mais rien que depuis les premiers mots que j’ai rédigés, je sens déjà que je m’améliore et arrive à écrire plus spontanément. Vraiment impatient de savoir ce que tout ça va donner !!

Laisser un commentaire